Accueil

Sous-France


Frquence : 102.2.

...et une dpche informatique nous apprend que la grve du personnel hospitalier, des routiers, des professeurs, des tudiants, des postiers, des programmateurs, des boueurs et des bergers sera maintenue pour la journe, au grand dam des usagers, exasprs, le syndicat CFODTKRLMRX n'ayant pas encore obtenu gain de cause et le gouvernement refusant de son ct de se plier aux exigences de Pierre-Yves De Labuse, qui rclame des salaires minimums plus levs pour l'ensemble des employs dans les secteurs public et priv, ainsi qu'un renforcement des conditions d'embauche au profit des demandeurs d'emploi pour plus de scurit, accompagn d'une rduction du temps de travail, de quinze dix heures par semaine pour l'ensemble de la masse salariale. Pierre-Yves De Labuse disait ce matin encore qu'il tait pour lui hors de question de ngocier, ni avec le gouvernement, ni avec les entreprises, et, face aux attaques de ses adversaires, maintient que son action n'a rien de politique, en dpit de l'offre qui lui a t faite hier par la secrtaire du parti socialiste, Madeleine Du Castel.

Il est absolument inadmissible, je rpte, inadmissible que les employs soient traits de la sorte, sous-pays et travaillant des heures indues, parfois jusqu'en milieu d'aprs-midi. La France est le seul pays d'Europe pratiquer l'heure actuelle une telle politique sociale, mpriser les travailleurs de faon aussi flagrante, maintenir les quinze heures par semaine sans considration pour ceux qui ont des enfants charge ou qui pratiquent rgulirement une activit sportive. Hier encore, je discutais avec un web designer philatliste qui me disait qu'il ne trouvait plus le temps de parcourir les catalogues de timbres et ne pouvait qu'occasionnellement investir dans une collection particulire en raison de la baisse considrable du pouvoir d'achat.

Le Premier ministre, quant lui, s'est dclar prt ngocier avec le prsident du syndicat CFODTKRLMRX, tout en raffirmant qu'il tait impensable de cder sur tous les terrains, car le cot d'une telle rforme serait selon lui trop lev.

Je veux bien ngocier, mais il faut savoir tre raisonnable : ce que demande M. De Labuse coterait bien trop cher la France. J'entends bien la souffrance du peuple franais, qui n'en peut plus de travailler autant pour des salaires de misre, mais je puis assurer mes concitoyens que le gouvernement travaille activement une rforme qui sera, sur le long terme, bnfique l'ensemble de la population et permettra de redresser radicalement l'conomie, d'autant plus que j'ai bon espoir que nos colonies martiennes et vnusiennes rapporteront bientt beaucoup d'argent aux entreprises franaises qui ont investi il y a prs de vingt ans dans la colonisation des plantes telluriques.

La Prsidente de la Rpublique, la centriste Aline Renarde, quant elle, prfre pour l'instant ne pas se prononcer, dclare qu'elle comprend tout fait les arguments des uns et des autres et ne doute pas un instant qu'on parvienne trouver en fin de compte un accord qui satisfasse les deux parties...

Iphignie coupa la chane.

Dehors il faisait froid, c'tait l'hiver. Des enfants jouaient dans la rue qui se lanaient des boules de neige, et des passants les tanaient gentiment comme ils traversaient la pluie de projectiles duveteux. Il tait grand temps. ge de cent soixante-cinq ans, Iphignie n'en paraissait pas trente, tait encore pleine d'une nergie sans limite et respirait la sant, mais le got de la vie l'avait abandonne depuis longtemps dans la tnbre du dsespoir, l'effroi de l'infini. Lorsque dehors les enfants la virent pendant au bout d'une corde, ces derniers marqurent une courte pause, observant la crature gntiquement modifie se balancer comme un pendule au bout de sa tige, puis reprirent leur petite guerre froide comme si de rien n'tait.

Jeudi 15 janvier 2009. Erwan Bracchi.


Werna 2009-2023