Accueil

SUJETS

Poèmes : Introduction - La mort - Le tombeau - Fiction - L'illusion de contrôle - La volonté de puissance - La chimère - L'imaginaire - Le rêve - La création - Le néant - Matière noster - L'espace - Le temps - La mémoire - La répétition - Le changement - La maladie - L'existence - La transcendance - Le désert - Les valeurs - La famille - L'amitié - La vérité - L'amour - Mélodie - L'il et l'elle - Mon démon - Coup de théâtre - Le château - Le manoir - La solitude - Trajectoire - Jeu de rôles et drôles de je - Le néomme - Le cochon - Les nuées - La mère patrie - Le travail - Les automates - La ville - Le supermarché - La télévision - Internet - La technologie - L'homme-prison - D.A.F. De Sade - H.P.L. - P.K.D. - Le cercle



La maladie


Vulnérable est le mot, la maladie, le mal,
Et notre volonté la combat sans relâche,
Comme on combat la mort jour après jour, et râle
Au tout dernier moment, lorsque l'âme nous lâche ;

Vénérable est l'homme, et la maladie, le mont,
Que l'on gravit sans cesse au cours de notre vie,
Jusqu'au sommet lointain, qui enfin nous convie,
Quand tout espoir nous quitte, au banquet du démon ;

L'existence est une maladie dont on meurt
A coup sûr, mais le mal nous ramène en ce monde
Lorsque la maladie fait de nous sa demeure ;

La conscience à besoin que la douleur l'inonde
Pour se savoir vivante et s'abreuver de l'être,
S'enivrer du plaisir de vivre et de connaître.

Poème précédentPoème suivant


Commentaires :


Nom :


Commentaire (français correct exigé) :


Code de sécurité (n'entrez rien, ce code est un leurre pour les robots spammeurs) :
Code de sécurité




Ned


A VOIR


Matruix
Matruix

Le Test du Geek

Histoires cochonnes


Le livre

Erwan Bracchi 2009-2019